La réalité virtuelle (VR), plus qu’une simple technologie ?

La réalité virtuelle (VR), plus qu’une simple technologie ?

L’évolution technologique ne cesse d’innover au fil et à mesure des années. Très en vogue depuis quelques années désormais, la réalité virtuelle s’impose comme l’une des technologies d’avenir. Zoom sur ce succès qui traverse les frontières du monde du gaming.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

Appelé « Virtual Reality » en anglais, la réalité virtuelle n’est qu’autre qu’un multimédia immersif. En clair, cela permet de simuler la présence physique d’une personne dans un monde artificiel totalement créé par des logiciels, où celui-ci peut interagir. Cette technologie permet également de reproduire les sens, à savoir la vue, le toucher, l’ouïe, l’odorat.

L’appareil en lui-même ressemble à une grosse paire de lunettes de ski. Le tout associé à différents câbles et avec notamment la présence d’un casque pour une immersion des plus totale. À ne pas confondre avec la réalité augmentée, qui se sert de notre environnement actuelle pour y ajouter des éléments visuels (dans le même style que la 3D au cinéma).

Quels sont ses effets sur notre santé ?

Comme la plupart des technologies, cela n’est pas sans risque pour la santé. Les effets néfastes peuvent être nombreux selon les antécédents de l’utilisateur, à savoir :

  • Crise d’épilepsie ;
  • Crise de panique ;
  • Perte d’équilibre ;
  • Perte de repères, etc.

En ligne de mire également, les yeux. Activement sollicité pendant l’utilisation du casque VR, cela peut causer des troubles de la vision sur le long terme. Les constructeurs recommandent d’ailleurs de faire une pause d’au moins 10 minutes pour chaque session de 30 minutes. Les personnes souffrant de problèmes cardiaques doivent avoir une utilisation modérée aussi.

À ce titre, les enfants sont particulièrement dans le viseur. Un usage régulier sur eux pourrait entraîner des conséquences importantes sur leur développement, notamment au niveau du cerveau.

La VR pourrait aider à « résoudre » certaines maladies

L’un des points positifs, outre le fait de se plonger dans un monde parallèle imaginaire, n’est qu’autre que ses « bienfaits » concernant certaines maladies. Les personnes atteintes d’autisme en sont l’exemple concret. Des chercheurs de l’Université de Newcastle, au Royaume-Uni, ont réalisé une batterie de tests sur des enfants atteints de cette maladie.

Il s’est avéré que les tests étaient, pour certains, efficaces en particulier sur la longue durée. Malgré tout, cela n’est qu’une phase de test est rien n’est prouvé. Il est vrai que la technologie peut aider sur différents points, mais pour le moment il ne s’agit que d’espoirs pour la médecine et pour la famille des enfants concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *