Méthode d’innovation UX : le Design Sprint

Méthode d’innovation UX : le Design Sprint

Le Design Sprint est un outil de l’expérience utilisateur (UX) servant à valider en cinq jours seulement les idées de conception UX et autres solutions de Design de service. Véritable méthode d’innovation UX, ce processus permet ainsi de résoudre les grandes problématiques de la conception d’interfaces centrée utilisateurs. Voyons pourquoi et comment cette méthodologie novatrice développée par Jake Knapp et les spécialistes UX de Google Ventures est devenu aujourd’hui un workshop de design d’expérience le plus utilisé par les entreprises en quête d’innovation.

Le Design Sprint en 5 étapes

Le Design Sprint est une méthode d’innovation inspirée par les principes du Lean Startup et du Design Thinking. Le Design Sprint permet de résoudre les problèmes liés à la conception de l’expérience des utilisateurs, de favoriser la créativité et d’accélérer les projets d’innovation en matière de design de service. L’objectif premier étant de répondre aux besoins et aux attentes des utilisateurs et des clients, de manière rapide, efficace et à moindre coût.

Grâce au Design Sprint, 5 jours suffisent pour une petite équipe de passer d’une problématique donnée au test utilisateur d’un prototype final.

Cliquez ici pour une formation au Design Thinking.

Dans son livre : « Sprint: résoudre les problèmes et trouver de nouvelles idées en cinq jours », publié aux éditions Eyrolles, le fondateur de cette méthodologie innovante, Jake Knapp, la décrit ainsi :

« Les grands succès de la stratégie commerciale, de l’innovation, de la science comportementale, etc…sont intégrés dans un processus, étape par étape, que toute équipe peut utiliser. »

En cinq étapes clé (comprendre, diverger, décider, prototyper, tester), cette méthodologie courte et pratique a pour objectif final de répondre à toutes les problématiques liées aux parcours utilisateurs.

Selon Jake Knapp et John Zeratsk, le Design Sprint se déroule donc en 5 jours (une étape par jour) un rythme et des objectifs à atteindre imposés qui sont :

  • Jour 1 (lundi) : comprendre ou cartographier le problème et choisir un domaine important sur lequel se concentrer
  • Jour 2 (mardi) : diverger ou esquisser des solutions concurrentes sur papier
  • Jour 3 (mercredi) : décider ou choisir la meilleure solution sous forme de votes et transformer ses idées en hypothèse vérifiable.
  • Jour 4 (jeudi) : prototyper ou concevoir des prototypes réalistes
  • Jour 5 (vendredi) : tester ou obtenir des retours d’expérience des utilisateurs réels

Voici en vidéo une courte introduction du Design Sprint servant à construire et tester un prototype en seulement cinq jours.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=81&v=K2vSQPh6MCE

De quoi avez-vous besoin pour exécuter un Design Sprint ?

Pour accroître la créativité en cinq jours seulement, le Design Sprint nécessite un nombre de participants limité. L’équipe doit être pluridisciplinaire et composée de 4 à 7 personnes au maximum, par exemple :

  • Le décideur, souvent expert métier. Sa mission principale est de trancher s’il y a désaccord dans le groupe
  • Le facilitateur ou sprint master. Il gère l’organisation, le timing, anime, synthétise les idées
  • La personne représentant la vision du produit souvent issue de l’équipe Marketing
  • L’individu incarnant la vision du client, par exemple en charge du service après-vente (SAV)
  • L’ingénieur parce qu’il sait juger de la faisabilité technique
  • L’intervieweur ou celui qui conduit les tests utilisateurs
  • Le designer, créatif et responsable du prototype

En matière de préparation, il importe pour l’équipe de travail de réserver la semaine. Ainsi, chaque personne impliquée dans le projet pourra concentrer cent pour cent de son temps à la réalisation de sa tâche. Quant au matériel, des post-it, un tableau et des marqueurs suffiront pour noter les idées et les cartographier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *